01/04/2014


On a passé l'hiver ici.
On a passé l'hiver tout court.








Au printemps dernier il nous est venue l'idée d'acheter une bicoque "à retaper".
Je pleure de rire à l'évocation de cette gentille expression, maintenant.

On a cassé des murs, mis de l'eau. Mis de l'électricité.
Il a fallu creuser des trous qui ressemblaient à des piscines dans la terre gelée de janvier (c'est comme ça, qu' arrive l'éléctricité).

Ensuite on a fait du placo.
En fait, je connaissais le mot placo, placo, placo.
Maintenant je SAIS (que plus jamais!)

Après le placo, c'est pire: une fois que ces grandes plaques sont enfin vissées dans le mur, on comprend qu'il faut combler les espaces entre les plaques: faire des joints.
Je suis retournée sur les forums bricolages, déjà fréquentés en 2009, pour celles qui étaient là, et robertdu95 était connecté lui aussi.

C'est ça, c'est la grande confrérie des travaux: on est très sales. Mal habillés. On pèse moins de 40 kilos. On fait d'improbables recherches google. On checke avec le vendeur "gros oeuvre" du casto, on pourrait presque même penser qu'on travaille chez casto, tellement on le fréquente. On est obsédés par une seule chose: la fin des travaux (parfois aussi le prix des travaux, lorsqu'on parvient à connecter les deux neurones qu'il nous reste ;)

Ca à commencé à ressembler à une maison, aux alentours de février.
Encore une petite dizaine de jours dans le mobilhome (oui, un charmant mobilhome de 18m2 planté sur un genre de terrain vague dans la bourgade voisine)...et c'était bon.

On a "emménagé" (on a ouvert le carton des assiettes et branché la guirlande de Noel ;)
C'était l'euphorie!

J'ai légerement repris le chemin du travail.
Et c'est à ce moment là que mon mari m'a annoncé qu'il doutait fortement que nous puissions un jour nous accoutumer au mode de vie rural.
J'étais quand même d'accord.

Voilà. Les travaux, l' expérience ultime en terme de résistance du couple et de limites psychologiques. Je me sens, personellement, prête pour l'entrainement au gign.

Bisous, à l'année prochaine!

10 commentaires:

Nazca a dit…

Donc c est pour de vrai vous avez le courage de laisser derrière vous cette merde de vie en travaux...?franxhement c est beau dedans et dehors...moi j ai hâte de terminer et tu me dois les boules...mais que tu es drôle trop heureuse d avoir croise ton chemin...quelqu un qui me comprend ça fais du bien....moi je veux voir chaque jour 12 mois c est long....becsdoux et j adoooore ton ironie du comment poster un com��

jeanneandmoon a dit…

tout ça pour ça alors? vous allez déménager?
Je suis admirative!

Le loir dans la théière a dit…

ah ahahah tu me fais toujours autant rire ! elle est belle cette bicoque pourtant ;
la vie à la campagne, j'ai eu connu AVANT le net , fallait s'accrocher , un bus le matin, un le soir , la poste qui ferme à 15 h 30. la maison de la presse /depot de pain qui prend le relais de 16 à 19, l'unique épicerie …
aujourd'hui vivre à la campagne me parait du luxe quand je compare à mon petit appartement en ville, mon énervement pour trouver une place gratoche pour se garer, les voisins que tu connais jamais et qui mettent la musique et s'en foutent …. moi ce que j'aime c'est la ville de petite taille , pas loin de la campagne ou le quartier très populaire de la ville atypique (comme marseilleuuuuuuu)
ms bon, apres l'enfer du place, on te comprend , on est toutes avec toi … celui qui a inventé ça est à peine un poil moins coupable que celui qui a inventé le caddy de supermarché.

nata a dit…

Vous retournez en ville ?

Lor a dit…

Ah que c'est bon !!

Cécile a dit…

Félicitations pour le résultat final en tout cas! Très belle cuisine, coin repas au top avec cette table vintage. Bravo! Bravo!

Alice a dit…

Votre nouvelle maison semble superbe, et j'ai l'impression qu'elle vous ressemble beaucoup ! Mais en vrai, vous songez à redéménager, à retourner à la ville ?

le 3ma de jenny a dit…

purée….!!!! c'est vrai vous repartez en ville…j'étais super admirative de l'avancement …et fan de chaque petit espace de chez vous qui se créait …c'était bon ! Mais je comprends…ainsi va le tourbillon de la vie, prendre le large ensemble pour un joli ailleurs c'est plutôt positif…?? plein de bises de courage pour la suite…val

juliette a dit…

;-) Ce message résonne énormément ici. Citadine un jour, citadine toujours... Un jour aussi nous partirons pour retrouver la ville, ses bruits, ses petites folies et sa diversité.

Proliva Nutraceuticals a dit…

J'aime la simplicité de la chambre